Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lecture

Lecture

Critique, résumé, description de livre


Pierre Grassou de Honoré De Balzac

Publié par Millka sur 25 Septembre 2015, 18:06pm

Catégories : #Réaliste, #Historique

Pierre Grassou de Honoré de Balzac

Pierre Grassou de Honoré de Balzac

Hey!!!! Je reviens avec une nouvelle, certes ça change des romans de d'habitude, mais, c'est moins long à lire. Tout de suite la présentation:

Quatrième de couverture:

"Dans le Paris de la première moitié du XIXème siècle, un peintre, médiocre, choisit la voie d'un art commercial et rentable, plutôt que de vivre la bohème créatrice de ses amis artistes. L'occasion pour Balzac de jeter un regard plein d'humour sur la bourgeoisie parvenue de s'interroger sur le statut de l'art à son époque. Pierre Grassou est-il un artiste digne de ce nom?"

Informations générales:

Nombre de pages: 25

Temps de lecture: environ 1 journée

Intérêt: Moyen

Qualité d'écriture: 5/5

Facilité de lecture: Difficile

Age: +13 ans

Résumé

Je sais que certains lisent cette article pour avoir un résumé du livre car je crois qu'il est au programme au lycée ou collège, c'est pour cela que je l'ai fait. Si vous n'avez pas envie d'être spoilé, je conseilles vivement de passer cette partie de l'article et d'arriver directement à la rubrique "Mon avis".

Au début de la nouvelle, Balzac (le narrateur) critique l'Exposition ou Salon de l'Art. Il dit que avant la Révolution de juillet 1930, l'exposition était cohérente et que de grands artistes y étaient exposés et que maintenant, cette exposition ne sert qu'à exhiber des œuvres médiocre d'artistes médiocres.  
C'est comme cela que le personnage de Pierre Grassou est introduit par le narrateur. Pierre Grassou est présenté comme un de ces peintres médiocres. Voici son histoire:
   Il vit rue de Navarin avec vue sur Montmartre. Son atelier est situé dans sa maison. Ce peintre travaille beaucoup pour être meilleur dans son domaine, il a de la bonne volonté, un coeur bon et loyal, bref, rien de méchant même si il est un peu naïf. Il a un "ami", Elias Magus, c'est un marchand de tableaux, il vient lui proposer trois portraits à faire. Ceux de la famille Vervelle, le père, la mère, la fille dont la dot est très élevée. Puis nous remontons dans le temps pour savoir l'histoire de Pierre Grassou depuis ses débuts. Il a étudié avec plein de maîtres différents tous biens connus. Puis il a prit un atelier où il a commencé à peindre. Il copiait très visiblement des tableaux de peintre connus et essayait de les présenter à l'exposition dont on parle au début sans succès. Il fit la connaissance de Magus comme cela. C'est le brocantier, qu'on décrit dans la nouvelle comme étant "avare", à qui Fougères (l'autre nom de Pierre Grassou) a vendu ses tableaux copiés pour pas chère. Après cela il travaille d'arrache pieds pour améliorer ses peintures si bien qu'elles finirent par être "passables". Il connait deux grands peintres: Schinner et Bridau. A l'Exposition suivante, ces deux artistes exposent leur toile. Pour la première fois, Fougères réussi à présenter un tableau qui est encore et toujours copié mais plus subtilement que les autres. Ce tableau fit connaitre Pierre puisque il reçoit suite à cela des tonnes de commandes pour des tableaux. Il reçoit la croix. Ensuite Magus vend tous ces tableaux. Grassou est très honnête avec l'argent, il le place chez le notaire contrairement à la majorité des peintres. 
C'est ici que ce croise le retours dans le temps et le début de l'histoire. On arrive au moment où Grassou rencontre les Vervelles. Ce sont des bourgeois très riches et très stéréotypés. Cette famille à force de passer du temps avec Fougères à cause des portraits commandés, finie par l'admirer. On s'aperçoit bien qu'ils voudraient que leur fille se marie avec ce peintre et que la fille plait au peintre. A la fin, Grassou est invité chez les Vervelles. Il admire toute la collections de tableaux de la famille et se rend compte que ce sont tous les tableaux qu'il a peint en copiant sur des tableaux connus. Il demande au père qui leur a vendu, et apparemment c'est Magus et qu'ils valent très très chères. Fougères comprend alors que Magus a vendu ses tableaux en les faisant passer pour les œuvres originales des artistes copiés. Il s'est donc fait beaucoup, beaucoup d'argent sur le dos de Grassou. Fougère se marie avec la fille, il devient bourgeois, continue son activité de portraitiste, entre à l'Académie, a plusieurs enfants.

Mon avis:

Cette nouvelle est correcte. Elle est je l'avoue très bien écrite avec un style travaillé. Cependant c'est très difficile d'accrocher à l'histoire. J'ai dû hacher mes lectures pour pouvoir le terminer car il est assez barbant. Mais sinon ça reste de la culture et c'est bien de le lire.

En bref: 2.5/5 : je n'ai pas vraiment aimé ce livre mais il cultive et le style est travaillé c'est pour ça que je lui ai quand même attribué la moyenne.

Pierre Grassou de Honoré de Balzac

Pierre Grassou de Honoré de Balzac

Voilà!! J’espère que ce petit article vous aura plu n'hésitez pas à laisser un commentaire, à vous abonner comme d'habitude la page Facebook et Twitter du blog en liens et n'hésitez pas aussi à envoyés vos réactions, suggestions et autres par e-mail à cette adresse (elle est complètement dédiée à vous) : millka.lecture@gmail.com

Le Twitter: @MillkaLecture

Commenter cet article

zoubir yahiaoui 05/10/2015 21:26

J'adore les ouvres de Balzac

philippe 28/09/2015 11:44

Dans le milieu de l'Art, j'aime bien aussi La Rabouilleuse, de Balzac.

Morgane 26/09/2015 19:43

Un classique vraiment génial !!
Bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents